Les Martres de Veyre (Mon Village)...

Martres, "en Auvergne", désignerait : des Sources Divinisées (les mères). De fait , il y a bien aux Martres des sources minérales auquelles vont s'approvisionner les Gens du Pays. Mais le lieu est autrement célèbre pour la découverte qu'on y fit à la fin du siècle dernier ...  

 

On y exhuma quatre corps parfaitement conservés. Une jeune fille, en particulier, semblait endormie de la veille, et pourtant, elle avait passé quelques dix-huit siècles en terre. Au contact de l'air, le corps tomba très vite en poussière. Mais le Musée Bargoin (Clermont-Fd) conserve sa natte blonde, sa robe de bure (d'une seule pièce), ses bas rustiques, ses chaussons et ses socques en hêtre à courroies cloutées... Dans le cercueil de chêne, à côté du corps, étaient présent : un vase de terre, des noisettes, et trois monnaies de cuivre ;

Deux exemples

Les Martres de Veyre ont également livré les restes d'ateliers Gallo-Romains de céramique. Le plateau de Corent, au sud des Martres, fut un haut lieu gaulois pour lequel s'enthousiasma le touriste auvergnat que fut Bielawsky. Il y a vu au nord, l'emplacement du Lac Sacré où l'on venait, du temps des Druides, jeter des offrandes, l'oppidum gallo-romain et celui des Gaulois.